lundi 12 novembre 2012

ARRET A PRINSUEJOLS EN AUBRAC

SAMEDI 3 NOVEMBRE - SOIR

A la sortie de Millau, la bête du Gévaudan semble encore rôder sur les plateaux de la Lozère. D'après Wikipédia, cette bête du Gévaudan a dévoré entre le 30 juin 1764 et le 19 juin 1767 près d'une centaine d'humains principalement dans le nord de l'ancien pays du Gévaudan (qui correspond globalement à l'actuel département de la Lozère). De 1764 à 1767, deux animaux (l’un identifié comme un gros loup, l'autre comme un canidé s'apparentant au loup) furent abattus. Le gros loup fut abattu par François Antoine de Beauterne, porte-arquebuse du roi de France, en septembre 1765. Le second animal fut abattu par Jean Chastel, enfant du pays domicilié à La Besseyre-Saint-Mary, le 19 juin 1767. Selon la tradition, l'animal tué par Chastel était bien la Bête du Gévaudan car, passé cette date, plus aucune mort ne lui fut attribuée.


Comme la route est longue, nous avons décidé de faire une halte à Prinsuéjols dans l'Aubrac.
En passant devant le château de La Baume, situé sur la commune de Prinsuéjols, nous avons une pensée pour César qui a fait là un camp scout il y a quelques années.
Nous couchons non loin du château au gîte communal de Prinsuéjols que nous avions fréquenté il y a plus de 15 ans quand nous avions fait le chemin de St Jacques depuis Le Puy. C'est avec plaisir que nous constatons que ce gîte a été rénové. Il en avait besoin!
Ce gîte est géré par le bar-restaurant du village où nous allons nous installer pour faire une belote en attendant l'heure du dîner.
Oh surprise ! Le gérant de ce bar-restaurant nous connaît. Il a été cuisinier au Couvent de Corbara pendant plusieurs années et se souvient de nous... Le repas qu'on nous sert nous rappelle d'ailleurs la cuisine du couvent.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire